Image

Maxime Blanchette-Joncas

Enjeux

Notre région fait face à plusieurs défis. Voici les priorités de Maxime et son équipe pour améliorer le quotidien des citoyens de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques.
Image

Lutter contre les changements climatiques

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui rassemble des milliers de scientifiques à travers le monde, est sans équivoque : un drastique coup de barre est nécessaire pour éviter une augmentation des températures et de la fréquence des catastrophes climatiques. Au Bas-Saint-Laurent, on projette une hausse pouvant atteindre 2,7 °C d’ici 2050 si rien n’est fait.

Pour ne pas vivre un tel scénario, il faut agir maintenant. C’est pourquoi Maxime et le Bloc Québécois se positionnent fermement en faveur d’investissements massifs dans l’innovation écologique afin de mener une relance verte et créatrice de richesse dans toutes les régions du Québec, ainsi que la fin des subventions aux énergies fossiles polluantes.
Image

Contrer la pénurie de main-d'œuvre

La pandémie a causé une transformation complète du marché de l’emploi partout au Québec, alors que des milliers de travailleurs se sont réorientés ou en ont profité pour quitter vers la retraite. Avec la réalité du vieillissement de la population qui s’accélère au Bas-Saint-Laurent, nos entrepreneurs ont plus de difficulté que jamais à combler les postes affichés.

Pour y remédier, Maxime a déposé à la dernière législature le projet de loi C-295, proposant un crédit d’impôt fédéral aux nouveaux diplômés s’installant en région. Le Bloc Québécois travaille aussi pour une valorisation des travailleurs d’expérience ainsi que pour l’accélération du virage numérique dans nos entreprises.
Image

Améliorer et maintenir les conditions de vie des aînés

Au Bas-Saint-Laurent, une personne sur quatre est âgée de 65 ans et plus. Dans moins de 20 ans, cette proportion augmentera à une personne sur trois ! Il est essentiel que le gouvernement prenne acte de cette réalité et s’assure de permettre à tous et à toutes de vieillir dans la dignité et la sérénité.

Pour ce faire, le Bloc Québécois réclame une bonification immédiate de la pension de vieillesse de 110 $ par mois et ce, dès 65 ans. L’inflation galopante effrite le niveau de vie des aînés à vitesse grand V, et le Bloc Québécois ne tolérera pas cette injustice criante.
Image

Proposer une réforme globale de l'assurance-emploi

La pêche, le tourisme et l’industrie forestière sont des piliers centraux de notre économie. Ces trois industries essentielles sont toutes les trois saisonnières. Malgré leur importance pour notre région, ceux qui y travaillent font face, année après année, au « trou noir de l’assurance-emploi ». Mettre fin à cette faille est un des points centraux de la réforme de l’assurance-emploi qu’exige Maxime pour le bien de nos travailleurs!

En outre, le Bloc Québécois a aussi déposé le projet de loi Émilie Sansfaçon, qui permettrait d’augmenter à 50 le nombre de semaines de prestations dont une personne atteinte d’une maladie grave peut bénéficier. C’est une question de solidarité!
Image

Défendre les intérêts du Québec

Depuis sa création et aussi longtemps qu’il sera présent à la Chambre des communes, le Bloc Québécois se consacrera à la défense exclusive et redoutable des intérêts du Québec, de sa spécificité et de sa langue.

Lors de la dernière législature, le Bloc a réalisé un gain historique, en faisant reconnaître le peuple québécois comme ayant une seule langue officielle, le français. Au printemps 2022, le travail acharné du Bloc a mené a l’adoption d’une motion protégeant le poids politique du Québec au sein de la fédération.

Avec Maxime et ses collègues à la Chambre des communes, le Québec est plus fort !
Image

Protéger notre agriculture

Au Bas-Saint-Laurent, plus de 500 fermes représentant près du tiers de notre agriculture se trouvent sous la gestion de l’offre. Il s’agit donc d’une question primordiale pour les gens de chez nous ! Lors de la dernière législature, le Bloc Québécois a réussi à obtenir des compensations pour nos producteurs sous gestion de l’offre.

En plus de ce gain remarquable, un projet de loi a aussi été déposé pour éviter que de nouvelles brèches soient créées dans notre régime lorsque des accords commerciaux sont négociés. Pour la prospérité de nos agriculteurs, Maxime veille au grain !
Image

Investir dans les logements sociaux

Récemment, la crise du logement a connu une phase d’accélération exceptionnelle dans la région. Bien que le taux d’inoccupation record de Rimouski fasse couler beaucoup d’encre, la situation est préoccupante bien au-delà de notre capitale régionale, et s’étend à nos plus petites villes et villages. Partout, on dénonce une pénurie criante de logements abordables.

Bien conscient de l’importance des besoins, Maxime utilise sa voix pour attirer des investissements fédéraux en logement dans la circonscription ainsi que pour jouer un rôle de facilitateur entre les promoteurs et les acteurs régionaux et gouvernementaux. À la Chambre des communes, le Bloc Québécois propose de consacrer 1 % du budget au logement social.
Image

Développer la couverture cellulaire

Une problématique régionale identifiée comme prioritaire est celle du branchement à Internet haute vitesse de tout le Témiscouata et de certaines populations dans Les Basques. Certes, plus de 2600 foyers seront branchés à l’Internet haute vitesse d’ici un an, grâce à une entente que nous avons finalement obtenue du fédéral. Mais il reste encore à garantir l’accès de ces territoires aux réseaux sans fil, ce qui sera toujours une priorité.
Image

Protéger intégralement la gestion de l'offre

Maxime Blanchette-Joncas mène le combat aux côtés des agriculteurs, afin qu’ils soient pleinement indemnisés pour leurs pertes après avoir été victimes de marchandage dans les négociations commerciales internationales du fédéral. Avec le Bloc Québécois, Maxime cherche à forcer le gouvernement canadien à mettre fin à tout jamais aux brèches dans la gestion de l’offre, notre modèle qui protège une agriculture à échelle humaine et la vitalité du Bas-Saint-Laurent.

Vous croyez qu’un enjeu important de la circonscription mérite plus d’attention?

Écrivez-vous pour nous en faire part!

    Image