Image

Maxime Blanchette-Joncas

Enjeux

Image

Lutter contre les changements climatiques

2,7 degrés, c’est la hausse des températures projetée dans le Bas-Saint-Laurent d’ici 2050 si on n’agit pas maintenant. L’érosion des berges, les vagues de sécheresse qui affectent les récoltes, les records de température battus chaque année, ainsi que l’augmentation des précipitations annuelles sont autant de signes observables du dérèglement du climat.

Voir la plateforme du Bloc Québécois
Image

Contrer la pénurie de main-d'œuvre

Assister à des ruptures de services, à des fermetures de magasins, à des faillites de petites et de moyennes entreprises, c’est inacceptable. C’est pour éviter ces pertes désolantes que nous avons présenté à la Chambre le projet de loi C-295, lequel propose un crédit d’impôt fédéral pour les nouveaux diplômés qui choisissent de s’installer en région.

Le Bloc Québécois propose des pistes de solutions pour éviter que les problèmes de main-d'oeuvre s'éternisent et se reproduisent, ainsi que pour relancer durablement l'économie des régions.

En savoir plus
Image

Améliorer et maintenir les conditions de vie des aînés

Une personne sur 4 au Bas-Saint-Laurent a 65 ans et plus. Ce sera une personne sur 3 d’ici 20 ans si la démographie ne change pas. La valorisation de la pension de vieillesse pour les 65-74 ans de 110 dollars par mois dès 65 ans, c’est essentiel!
En savoir plus
Image

Proposer une réforme globale de l'assurance-emploi

Après deux années de pandémie, le taux de chômage est actuellement de 4,7 % au Bas-Saint-Laurent. La pêche, la forêt, le tourisme sont des industries essentielles, mais saisonnières. Le Bloc Québécois réclame une réforme en profondeur de ce régime public d’assurance, ce qui n’a pas été fait depuis plus de 15 ans. Sous le gouvernement minoritaire, le Bloc a déposé un projet de loi pour qu’une personne atteinte d’une maladie grave, comme le cancer, soit indemnisée pendant 15 semaines. Nous avons appelé ce projet de loi, la loi Émilie Sansfaçon.
En savoir plus
Image

Défendre les intérêts du Québec

Déjà, à la faveur du précédent gouvernement minoritaire, sous l’impulsion du Bloc Québécois, la nation québécoise a fait un gain historique : la Chambre des communes a reconnu notre existence comme peuple ayant le français comme seule langue officielle. Dans cet esprit, le Bloc réclame, faisant écho à l’Assemblée nationale du Québec unanime, le rapport d’impôt unique.
En savoir plus
Image

Protéger notre agriculture

Au Bas-Saint-Laurent, 5 productions génèrent 90 % des revenus agricoles de la région : le lait (51 %), l’acériculture (12 %), la production porcine (12 %, la production bovine (8 %) ainsi que la culture des céréales et des oléagineux (5 %). 554 fermes se trouvent sous gestion de l’offre, soit 30 % de notre agriculture. La question de la gestion de l’offre nous touche donc particulièrement! Le Bloc, sous gouvernement minoritaire, a réussi à obtenir des compensations pour les producteurs. Mais au-delà, nous avons déposé un projet de loi qui vise à éviter de créer de nouvelles brèches lorsque des négociations ont lieu sur les accords commerciaux
En savoir plus
Image

Investir dans les logements sociaux

À Rimouski, en une seule année, le taux d’inoccupation est passé de 2,6 à 0,9 %. Les besoins sont criants, la crise du premier juillet dernier en témoigne! Nous avons besoin d’investissements majeurs de la part du fédéral pour bâtir des centaines de logements sociaux au Bas-Saint-Laurent. La proposition du Bloc est de consacrer 1 % du budget au logement social.
Voir la plateforme du Bloc Québécois
Image

Sortir de la pandémie

Ce que nous venons de vivre est terrible. Confinés, sous couvre-feu, les êtres humains que nous sommes ont été privés de lien social. Onze mille personnes ont perdu la vie, le plus souvent sans la main secourable d’un proche. Au Bloc Québécois, nous avons exigé le contrôle de la frontière, mis la pression pour l’approvisionnement en vaccins, bonifié les programmes de soutien aux entreprises et aux particuliers. Aujourd’hui, nous sommes pour un véritable plan de relance.
En savoir plus
Image

Développer la couverture cellulaire

Une problématique régionale identifiée comme prioritaire est celle du branchement à Internet haute vitesse de tout le Témiscouata et de certaines populations dans Les Basques. Certes, plus de 2600 foyers seront branchés à l’Internet haute vitesse d’ici un an, grâce à une entente que nous avons finalement obtenue du fédéral. Mais il reste encore à garantir l’accès de ces territoires aux réseaux sans fil, ce qui sera toujours une priorité.
En savoir plus
Image

Protéger intégralement la gestion de l'offre

Maxime Blanchette-Joncas mène le combat aux côtés des agriculteurs, afin qu’ils soient pleinement indemnisés pour leurs pertes après avoir été victimes de marchandage dans les négociations commerciales internationales du fédéral. Avec le Bloc Québécois, Maxime cherche à forcer le gouvernement canadien à mettre fin à tout jamais aux brèches dans la gestion de l’offre, notre modèle qui protège une agriculture à échelle humaine et la vitalité du Bas-Saint-Laurent.
En savoir plus