Image
Image

Redécoupage électoral fédéral : Maxime Blanchette-Joncas dénonce l’indifférence d’Ottawa sur la réduction du poids politique du Bas-Saint-Laurent

22/06/2023

Rimouski, le 22 juin 2023 – Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, dénonce sans réserve l’affaiblissement du poids politique de l’Est-du-Québec qui a été confirmé par la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec dans son rapport final. Le rapport déposé ce matin a officialisé l’élimination à venir de la circonscription d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia.

« C’est inévitable : la perte d’une circonscription aura des répercussions négatives sur la représentation politique des Bas-Laurentiennes et des Bas-Laurentiens. De sept circonscriptions en 1962, nous sommes aujourd’hui à quatre, et nous serons bientôt réduits à trois. Moins de députés, ça veut aussi dire moins de ressources pour les services de proximité qui sont rendus par les bureaux de circonscription. Alors que les services fédéraux en région subissent coupure après coupure, nos équipes jouent un rôle crucial pour assister et défendre les droits des citoyens face aux ratés de l’appareil fédéral », fait valoir Maxime Blanchette-Joncas.

Au cours de la dernière année, le député Blanchette-Joncas a été au front de la mobilisation pour s’opposer à l’affaiblissement du poids politique de l’Est-du-Québec. Il a consulté, mobilisé et appuyé les acteurs politiques, civils et économiques de la région, en plus de s’exprimer sur toutes les tribunes. En dépit du consensus exprimé lors des consultations publiques de septembre 2022, la Commission choisit aujourd’hui d’aller de l’avant avec un redécoupage allant contre les intérêts de l’Est-du-Québec.

La circonscription de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques sera amputée de la MRC du Témiscouata, et on y ajoutera les MRC de La Mitis et de La Matapédia. « Ça me déchire de perdre le Témiscouata. C’est un territoire magnifique, mais surtout, des gens généreux et fiers avec qui je développe des liens depuis trois ans et demi. Ça me fait terriblement de la peine », se désole M. Blanchette-Joncas.

« Ce n’est pas compliqué, tout le monde était contre cette proposition, chez nous. C’est une nouvelle démonstration du désintérêt d’Ottawa pour ce qui se passe en dehors des grands centres. Pendant qu’on se démène pour attirer des gens chez nous, pour dynamiser nos municipalités et nos communautés, le fédéral nous coupe l’herbe sous le pied. Ça démontre une incompréhension, une indifférence de la réalité de nos régions ! », dénonce vertement le député bloquiste.

« On a perdu cette bataille, mais on n’abandonnera pas notre monde. On va se retrousser les manches et rester debout. Depuis mes débuts en politique, j’ai toujours cru en nous, en ma région. Je vais continuer de tout donner pour qu’on entende la voix du Bas-Saint-Laurent. Aux citoyennes et aux citoyens de la MRC du Témiscouata, je souhaite vous rassurer : je demeure votre député et que je continuerai de vous servir fièrement jusqu’à la fin de cette législature, sans compromis », conclut Maxime Blanchette-Joncas.

Retour aux communiqués
Partager la publication
Partager la publication