Image
Image

Maxime Blanchette-Joncas appelle les citoyens à voter massivement ce lundi

19/09/2021

À quelques heures de l’ouverture des bureaux de vote aux élections générales fédérales de 2021, le candidat de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, s’inquiète du taux de participation et demande solennellement aux électeurs et électrices de voter en grand nombre.

« Le seul vrai sondage, c’est le vote. Alors je dis aux gens : ne laissez pas aux autres le privilège de voter à votre place ! Bien que non souhaitables et non souhaitées, ces élections fédérales sont le premier exercice démocratique depuis le début de la pandémie. Le taux de participation à ces élections sera donc une mesure de la santé démocratique de nos institutions. Tout le monde a droit à 3 heures pour aller voter, c’est la loi. Alors demain, allons tous toutes voter! Le plus important, c’est que les gens votent massivement », a plaidé M. Maxime Blanchette-Joncas.

« Nous, du Bloc Québécois, avons fait campagne dans le sens des meilleurs intérêts de la population du Bas-Saint-Laurent et du Québec. Malgré la pandémie, malgré les gens qui étaient en vacances, et malgré la rentrée scolaire qui a retenu, à juste titre, l’attention des médias, nous sommes allés aux 4 coins du territoire à la rencontre des gens d’ici… et nous leurs avons fait des propositions constructives », a rappelé le député sortant dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques.

« Nos engagements sont clairs. Sur le plan régional comme sur celui national, nous sommes une force de proposition et d’action. Lorsque nous appelons à voter pour le Bloc Québécois, ici au Bas-Saint-Laurent, nous appelons les gens à voter résolument « pour ».  Pour atténuer la crise de la main-d’œuvre, pour protéger nos agriculteurs sous gestion de l’offre, pour améliorer les conditions de vie de nos aînés, pour en finir avec le dossier de la couverture cellulaire, pour bâtir des logements sociaux, pour lutter contre les changements climatiques, dont nous savons désormais qu’ils sont inévitables, nous avons des propositions concrètes », a rappelé le candidat bloquiste.

« Sur le plan national, dans un contexte où le prochain gouvernement sera fort probablement minoritaire, nous appelons à donner un certain pouvoir aux Québécois. Qu’est-ce que cela veut dire ? Eh bien par exemple, de s’assurer de mettre fin au sous-financement chronique de notre système de santé, en obligeant Ottawa à faire sa juste part », a illustré M. Blanchette-Joncas.

« En deux ans seulement, sous gouvernement minoritaire, le Bloc Québécois a obtenu de tous les partis fédéraux la reconnaissance que le Québec a le droit de se définir comme une nation, dont la seule langue officielle et commune est le français. Nous avons également obtenu de prolonger à 50 semaines les prestations d’assurance-emploi aux personnes gravement malades. Nous avons convaincu la Chambre qu’il fallait augmenter la pension des aînés de 110$ par mois, et ce, pour tous les 65 ans et plus, notamment. Alors aujourd’hui nous appelons la nation québécoise à se donner la balance du pouvoir », a déclaré Maxime Blanchette-Joncas.

« La balance du pouvoir au Bloc Québécois, c’est faire du respect des intérêts du Québec l’ultime condition pour l’adoption de tout projet de loi ou de tout budget, peu importe le parti qui formera le gouvernement. C’est s’assurer que le Québec ne sera pas seulement entendu à Ottawa, mais incontournable et au cœur de chaque décision », a conclu Maxime.

Retour aux communiqués
Partager la publication
Partager la publication