Image
Image

Dossier Simon Croz : Le bon sens finit par l’emporter !

04/03/2024

Trois-Pistoles, le 4 mars 2024 – À la suite de la grande mobilisation ‘Unis pour Simon’ lancée en septembre dernier par le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, le bon sens a fini par l’emporter dans l’affaire du Pistolois Simon Croz. Ce lundi 4 mars marque le début d’un chapitre pour Simon, un tournant plein de promesses après des mois empreints d’incertitude et d’angoisse.

Ayant démontré un soutien infaillible, le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert se réjouit grandement de la conclusion positive de cette saga. Quant à Simon Croz, il entamera avec enthousiasme son nouveau rôle en tant que coordonnateur au développement au sein de la Ville de Trois-Pistoles.

« Simon et sa famille mettent fin à un stress immense qui aura duré trop longtemps. Je souhaite ardemment que cette histoire puisse contribuer à améliorer le traitement des dossiers au ministère de l’Immigration et encourager d’autres familles à s’établir en région. Maintenant nous pourrons compter sur un atout important au sein de l’équipe de la Ville de Trois-Pistoles », a annoncé le maire Philippe Guilbert.

Le député Maxime Blanchette-Joncas a également répondu présent au cri du cœur lancé par M. Croz. Ce dernier a livré un témoignage fort soulignant l’engagement remarquable du député et de son équipe dans cette affaire. 

« Je tiens à remercier vivement M. Blanchette-Joncas, qui a immédiatement pris en charge mon dossier avec détermination ! Il m’a accompagné et encouragé sans relâche tout au long de ces longs mois d’angoisse. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé dans une situation irrégulière et menacé d’expulsion. M. Blanchette-Joncas a mobilisé la population et alerté les médias pour dénoncer cette situation injuste et cruelle. Après sept années de vie active au Québec, je me suis retrouvé sans revenus, et plus préoccupant encore, sans aucun filet de sécurité sociale, au moment même où ma conjointe et moi attendions un heureux événement. Nous sommes enfin soulagés d’envisager sereinement l’arrivée de notre nouveau bébé », a déclaré Simon Croz.

Maxime Blanchette-Joncas se réjouit également de ce dénouement favorable. Alors qu’une nouvelle page se tourne enfin pour Simon Croz, il demeure essentiel de reconnaître qu’il reste encore beaucoup à faire pour prévenir de telles situations à l’avenir. Ces épisodes, aux conséquences dévastatrices pour ceux qui aspirent à s’établir au Québec, révèlent les obstacles considérables qu’ils doivent surmonter dans leur parcours.

« Je suis enfin soulagé de la régularisation de la situation de Simon. M. Croz et sa famille peuvent enfin appréhender sereinement leur avenir. Je tiens particulièrement à souligner la résilience et le courage dont il a fait preuve. Porté par l’histoire touchante de ce résident de Trois-Pistoles, j’ai mobilisé toute mon équipe pour lui venir en aide et je suis heureux de constater que nos efforts ont porté leurs fruits. Cependant, il est regrettable de constater que depuis le début de mon mandat, j’ai été confronté à plusieurs dossiers similaires à celui de M. Croz. Sa situation n’est malheureusement pas un cas isolé. Plusieurs personnes et familles traversent des circonstances similaires et qualifiées d’inhumaines aux quatre coins du Québec. Je demeure convaincu que la solution réside dans le rapatriement des compétences en matière d’immigration au Québec. Avec mes collègues du Bloc Québécois, nous continuerons à faire pression en ce sens. Cette démarche permettrait de surmonter la lourdeur liée aux dédoublements administratifs et d’apporter davantage de fluidité et d’efficacité dans le traitement des dossiers », conclut Maxime Blanchette-Joncas.

Retour aux communiqués
Partager la publication
Partager la publication